Exigences

Pour arriver sous le seuil des 350ppm, nous savons qu'il faut supprimer rapidement les énergies fossiles et dès que possible se tourner vers un avenir durable, contrôlé démocratiquement et fondé sur les énergies renouvelables. Voici la vision de notre mouvement – nous espérons que ces exigences importantes guideront les actions organisées dans le cadre de "la Planète bouge" afin d'avoir un impact le plus fort possible:

  1. Les politiques fondées sur les sciences nous ramènent aux 350ppm. Nous ne pouvons négocier avec la chimie et la physique, c'est pourquoi nous sommes convaincus que la politique climatique doit être dans la lignée des sciences climatiques. Nous devons exiger un régime climatique des Nations Unies fondé sur un modèle socialement juste et sous le seuil des 350ppm.
  2. Une transition juste et rapide avant d'arriver à un niveau zéro d'émissions de carbone.  Nous savons que la seule façon d'éviter la catastrophe climatique est une mobilisation d'urgence pour réduire à néant et le plus vite possible les émissions. C'est pourquoi nous soutenons les efforts engagés partout en faveur des programmes destinés à:
    • 100% d'énergies renouvelables
    • Niveau zéro des émissions de carbone/neutralité du carbone (sans compensation)
    • Laisser les carburants fossiles dans le sol
  3. Mobiliser des fonds pour une transition équitable vers un monde 350ppm. Le changement climatique est une crise morale et nous savons que la seule façon de résoudre le problème consiste à ce que les plus riches d'entre nous aident les plus pauvres d'entre nous à gérer le fardeau du changement climatique. Nous devons soutenir les politiques et les programmes qui assurent le financement d'une transition équitable tels que:
    • Fonds d'adaptation appropriée aux risques et aux dommages déjà causés
    • Fonds pour l'accès à une énergie propre et renouvelable pour sortir les gens de la pauvreté
    • Taxes de transaction financière
    • Partage équitable du Fonds vert pour le climat
  4. Faire passer les droits humains avant ceux des pollueurs.  La crise climatique est une crise qui concerne les droits de l'Homme. Nous devons soutenir les politiques et les programmes qui font passer les droits humains avant ceux des pollueurs, comme:
    • Faire disparaître l'argent sale des élections
    • Réduire le pouvoir des sociétés
    • Faire cesser les projets qui ont recours aux énergies sales
    • Protéger la santé publique
    • Soutenir les droits des populations indigènes

Nous n'ignorons pas que ces exigences ne font qu'esquisser une vision d'un futur climatique équitable – merci de nous contacter avec toute autre proposition qui peut être prise en considération.